François Fillon raconte ses 24 Heures du Mans

le
0
François Fillon, ici en 2011 avant les 24 Heures du Mans, explique que le circuit sarthois fait partie de l'histoire de sa famille et donc de sa vie. 
François Fillon, ici en 2011 avant les 24 Heures du Mans, explique que le circuit sarthois fait partie de l'histoire de sa famille et donc de sa vie. 

Ce week-end, aux 24 Heures du Mans, François Hollande sera le premier président depuis Georges Pompidou à se rendre sur le circuit sarthois. Mais c?est un autre François qui connaît la course sur le bout des doigts : François Fillon. Lui qui a grandi dans la Sarthe avant d?y être élu local a toujours conservé un regard attentif et passionné pour cet événement. L?ancien Premier ministre a choisi Le Point.fr pour parler des 24 Heures. Il évoque ses souvenirs au bord de la piste et analyse la popularité de l?épreuve et du sport automobile.

Le Point.fr : Vous qui connaissez très bien les 24 Heures, comment décrivez-vous cette course et l'engouement qui l'entoure ?

François Fillon : Après le Tour de France, c?est l?événement le plus fédérateur en termes de spectateurs. Et leur nombre, qui avoisine les 300 000 personnes, est en augmentation constante. Le Mans devient le temps d?un week-end la capitale mondiale du sport automobile. Pour tous les passionnés, il s?agit de la plus grande course du monde. Elle met aux prises des voitures très sophistiquées, de véritables laboratoires technologiques, avec des dizaines d?autres modèles. C?est une course où le facteur humain est primordial : chaque membre des équipes, chaque mécanicien ont un rôle crucial dans la victoire comme dans la défaite.

Quels sont vos meilleurs souvenirs liés à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant