François Fillon n'est plus le chouchou des élus UMP

le
0
Le premier ministre ne jouit plus d'une autorité incontestée.

Continuer à vendre le bilan, comme si de rien n'était. Alors que la donne présidentielle paraît bousculée par la défection de Dominique Strauss-Kahn, le premier ministre poursuit la tâche qu'il s'est fixée: illustrer sa politique sur le terrain et vanter les réformes. Lundi, François Fillon était dans l'Yonne, accompagné du ministre de la Coopération, Henri de Raincourt, élu du département, pour parler d'agroalimentaire, «premier secteur d'activité en France». Dans une allocution devant les salariés de l'entreprise Senoble, il a vanté les mesures prises par le gouvernement pour doper la compétitivité et «valoriser le travail ». Fillon a ensuite rencontré des militants de l'UMP à Saint-Valérien, village natal de Raincourt. «C'est bien, il fait son job de pédagogie », se félicite un conseiller élyséen.

Bien décidé à rester au front, Fillon a prévu un ou deux déplacements par semaine d'ici à l'été. Il se rendra à Strasbourg lundi avec Xavier Ber

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant