François Fillon met en garde contre les extrêmes

le
0
Les électeurs de droite donneront dimanche leur version du «ni-ni» présidentiel.

Le contexte ne s'y prêtait pas vraiment, mais François Fillon a profité vendredi d'une réception de chercheurs à Matignon pour adresser à sa façon un message aux électeurs avant le second tour, dimanche, des élections cantonales. Il est revenu sur les polémiques qui ont marqué la semaine en regrettant que «dans un monde aussi agité et bousculé, nos querelles intérieures apparaissent terriblement décalées». Et s'il n'a pas donné de consigne de vote, chacun a compris qui il visait en affirmant : «L'Union européenne et l'Europe politique sont des évidences absolues (…) Lorsque j'entends certains responsables politiques dire qu'il faut nous dégager de l'Union européenne et refermer nos frontières, il est clair qu'ils se trompent totalement d'époque.»

Le Front national plaide pour une sortie de la zone euro et et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon tient un discours anti-européen. Mais pour le chef de la majorité, le danger vient bien sûr de Marine L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant