François Fillon lance un vaste plan «antidéficit» pour la France

le
0
Le premier ministre a détaillé mercredi des mesures d'économies de 12 milliards d'euros. Nicolas Sarkozy se refuse à parler de «rigueur».

«Une politique rigoureuse pour permettre à la France de rester souveraine sur le plan économique et social.» Ainsi François Fillon justifie-t-il la batterie de mesures, présentées mercredi, pour éviter tout dérapage du déficit fin 2011 et en 2012. Dans le contexte de fébrilité extrême des marchés et d'inquiétude grandissante sur les dettes européennes, le gouvernement a un objectif «intangible»: ramener le déficit public de la France de 5,7 % du PIB cette année à 4,6% en 2012 (4,5%, en réalité, a annoncé le premier ministre, pour se garder «une marge»).

Cela passera donc par un plan d'envergure: un milliard d'euros d'économies et de recettes supplémentaires cette année, puis 11 milliards l'an prochain. Un effort rendu nécessaire par l'affaiblissement de l'activité. Le gouvernement prévoit désormais une progression du PIB de 1,75 % en 2011 comme en 2012, contre 2% et 2,25 % jusqu'ici annoncés.

«Nous faisons attention à prendre des mesures qui ne c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant