François Fillon juge stupide d'appeler à voter PS plutôt que FN

le
3
François Fillon juge stupide d'appeler à voter PS plutôt que FN
François Fillon juge stupide d'appeler à voter PS plutôt que FN

PARIS (Reuters) - François Fillon a mis en garde mardi contre les appels de personnalités de la majorité à voter pour le Parti socialiste plutôt que pour le Front national en l'absence d'alternative aux législatives de juin.

Une telle initiative est "stupide", a déclaré le Premier ministre lors d'une rencontre avec des parlementaires de l'UMP, réagissant ainsi notamment aux propos de Chantal Jouanno, ancienne ministre des Sports et actuelle sénatrice de Paris.

"Ce sont des propos stupides et contre-productifs", a-t-il dit selon plusieurs participants.

Chantal Jouanno a écrit sur son compte Twitter : "Mes principes sont clairs : aux législatives, si pas d'autre alternative entre le FN et le PS, ma responsabilité serait de voter PS."

La polémique, relancée par les 17,9% de voix obtenues par Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle, n'est pas nouvelle. Nathalie Kosciusko-Morizet, actuelle porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy, avait ainsi provoqué des grincements de dents dans la majorité en affirmant en mars dernier qu'elle voterait PS en cas de second tour entre François Hollande et Marine Le Pen.

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a lui aussi évoqué ce sujet mardi sur RTL.

Prié de dire quel bulletin il choisirait s'il était contraint de voter dans un second tour pour les élections législatives entre un candidat FN et un PS, il a répondu : "Je ne voterais pas pour le Front national", n'excluant pas ainsi un vote blanc ou une abstention.

Patrick Vignal et Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 24 avr 2012 à 15:10

    Il y a cinq ans, au Parlement européen, Nicolas Sarkozy, toujours aussi modeste, se vantait d’en avoir enfin terminé, au lendemain de la présidentielle, avec le Front national. Avec l’absence de modestie qui le caractérise, il s’en octroyait le mérite, devant Bernard Kouchner et Brice Hortefeux, admiratifs… et l’ineffable Cohn-Bendit, qui organisait la claque partisane de la salle.

  • bercam01 le mardi 24 avr 2012 à 14:21

    J'ai toujours pensé que Fillon était moins C... que les autres !

  • M5613917 le mardi 24 avr 2012 à 14:17

    Et pourtant il ne voit pas d'inconvénient à ce que les voix du FN se reportent sur N. Sarkozy au 2ème tour.