François Fillon juge la réaction des magistrats «excessive»

le
0
En réaction aux propos de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Laëtitia, les magistrats ont prévu des reports d'audiences toute la semaine ainsi qu'une mobilisation nationale jeudi.

Cinq jours après les propos très controversés de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Laëtitia - où il appelait à des «sanctions» contre les responsables du suivi judiciaire de son meurtrier présumé - les magistrats ne décolèrent pas. Bien au contraire, ils entendent durcir leur mobilisation et l'élargir dès jeudi sur le plan national.

Des assemblées générales de magistrats ont eu lieu lundi dans une trentaine de juridictions afin de voter des suspensions d'audiences. A Versailles, Evry, Marseille, Saint-Etienne, Lyon, Boulogne-sur-Mer, Metz ou au Havre, les juges ont décidé de renvoyer les audiences non urgentes jusqu'à jeudi. A Niort, Douai et Nanterre, la suspension durera jusqu'à vendredi. D'autres assemblées générales auront lieu mardi, notamment au tribunal de grande instance de Paris. Les magistrats de la cour d'appel et de la cour de cassation de la capitale se rassembleront jeudi, tout comme leurs collègues strasbourgeois.

Le secrétaire national de l'Union sy

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant