François Fillon : « Il faut assumer le bras de fer »

le , mis à jour à 12:32
8
François Fillon : « Il faut assumer le bras de fer »
François Fillon : « Il faut assumer le bras de fer »

Huit journées de mobilisation, dont plusieurs à un million de manifestants, des raffineries bloquées, un tiers des stations-service en panne sèche. Comme Premier ministre (2007-2012), François Fillon a affronté un conflit social majeur en 2010 contre la réforme des retraites, qui portait l’âge de départ à 62 ans. Sans rien lâcher.

 

Comment le gouvernement peut-il sortir de cette crise ?

FRANÇOIS FILLON. D’abord, je constate que cette crise est largement liée à l’extrême faiblesse de François Hollande. Le président de la République a laissé le désordre s’installer depuis quatre ans avec Notre-Dame-des-Landes, l’affaire Leonarda, Nuit debout et Emmanuel Macron qui tire dans le dos de la majorité. Cet aveu de faiblesse encourage les mouvements de protestation. De plus, le gouvernement a laissé pourrir les choses en tardant à comprendre qu’il ne convaincrait pas les jusqu’au-boutistes opposés à la loi Travail. On se retrouve donc dans une situation d’exceptionnelle gravité, avec des casseurs et la CGT qui franchit la ligne jaune en organisant la pénurie de carburant et le blocage scandaleux des journaux. Elle veut entraîner tout le pays dans sa fuite en avant !

 

Comment vous y étiez-vous pris en 2010 ?

Avec une détermination totale. Nous n’avons pas laissé le mouvement pourrir. Dès que les raffineries et dépôts de carburant ont été bloqués, nous avons donné instruction aux préfets de dégager les installations. Quand vous n’hésitez pas, vous imposez un rapport de force.

 

«La CGT adopte des postures antidémocratiques»

 

A quoi joue la CGT ?

La CGT est de plus en plus faible, donc elle adopte des postures antidémocratiques ! Est-ce qu’on peut continuer avec des règles de dialogue social qui datent de 1945 ? La CGT, par sa violence et son extrémisme, leur a porté un coup fatal. Je considère donc qu’il faudra généraliser les accords d’entreprise chaque fois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 8 mois

    phili646 Vous pensez vraiment gratter un peu d'importance en égratignant les personnalités politiques? Attaques ad hominem, injures, diffamations et autres vilaines mesquineries ne vous feront jamais arriver à la hauteur de leurs orteils...

  • jean.e1 il y a 8 mois

    fillon le filou tous des es croque a l umpouette

  • M7163258 il y a 8 mois

    "feront"

  • phili646 il y a 8 mois

    Soyez rassurés, Droopy ne sera jamais président de la république, ce qui lui permet de faire des propositions plus libérales et encore plus farfelues que ses concurrents !!!!

  • serge537 il y a 8 mois

    il faut surtout arreter de verser des dotations aux syndicats qui tue la france pour proteger les faineants cgt

  • phili646 il y a 8 mois

    Le collaborateur du petit nerveux à briller par sa transparence et son incompétence !!!!

  • phili646 il y a 8 mois

    Droopy a manquer sa vocation, il aurait pu être avaleur de sabre, d'anacondas, de boas, de couleuvres et cie !!!!

  • phili646 il y a 8 mois

    Droopy veut laver plus blanc que blanc, comme disait Coluche c'est transparent !!! comme il l'a été pendant cinq ans !!!!