François Fillon et Vladimir Poutine s'opposent sur la Syrie

le
0
La France appelle à l'action internationale, la Russie à la retenue.

«Ce que nous aimons avec la France, c'est qu'immédiatement, elle pense à tout et décide de tout. On peut toujours compter sur elle pour cela. Nous avons plutôt coutume de nous occuper en premier lieu de nos affaires.» C'est par cette pique que Vladimir Poutine a choisi vendredi de répondre aux vives inquiétudes de son homologue François Fillon sur la Syrie.

Le premier ministre français juge la répression «de plus en plus dramatique» et appelle la communauté internationale «à soutenir le plus largement possible» la résolution soumise par la France au Conseil de sécurité de l'ONU. Vladimir Poutine, au contraire, appelle «à la retenue et à la précaution», dans la crainte d'une issue «inconnue de tous».

Très en verve, le premier ministre russe a poursuivi en ces termes : «Nos positions se rapprochent incontestablement. Nous sommes tous d'accord pour dire qu'il faut respecter les droits de l'homme, en Syrie, en France, en Europe, en Russie, où nous avons san

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant