François Fillon appelle le centre à l'unité pour 2012

le
0
Les parlementaires centristes sont divisés sur l'hypothèse d'une candidature Morin.

Morne ambiance, lundi, à Issy-les-Moulineaux, pour la journée parlementaire du centre. Manquent à l'appel les radicaux, orphelins de Jean-Louis Borloo, une grande partie des parlementaires centristes, dont Jean Arthuis, les principales figures de l'Alliance républicaine, écologiste et sociale... Depuis le retrait de Borloo, les centristes ne savent plus à quel candidat se vouer. Ni si l'idée d'une candidature reste d'actualité.

Lundi matin, lors d'une réunion à huis clos, en présence d'une vingtaine d'élus autour d'Hervé Morin et de Yvan Lachaud, président du groupe Nouveau Centre à l'Assemblée, Philippe Folliot, député du Tarn, met les pieds dans le plat. Se sachant «très minoritaire» dans son analyse, le porte-parole de l'Alliance centriste lance: «Le moment où l'on se trouvera face à un choix, ce sera François Bayrou au premier tour. C'est lui qui incarne le mieux le centre indépendant.»

Parmi les rares députés présents, le nom d'Hervé Morin pour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant