François et Merkel parlent d'économie

le
0
Le Saint-Père a accordé une audience d'une durée exceptionnelle de quarante-sept minutes à la chancelière allemande, samedi matin.

Le pape François aurait-il convaincu Angela Merkel de l'urgence d'instaurer une Europe plus solidaire et plus équitable? On pouvait l'imaginer à l'issue de l'audience privée que le Saint-Père a accordée samedi matin à la Chancelière allemande, une audience d'une durée exceptionnelle: quarante-sept minutes, alors qu'elles ne dépassent que rarement une vingtaine de minutes. L'entretien - qui s'est déroulé en allemand, langue que le Pape parle bien «et presque sans accent», a précisé Angela Merkel - a été très cordial, comme en témoigne la photographie officielle qui les montre tous deux riant à gorge déployée. Avec leurs doigts, ils semblent jouer à «pierre, feuille, puits, ciseaux».

«L'Europe doit être forte, juste et solidaire, sont-ils convenus. Le Saint-Père a renouvelé ses exhortations à aller au-delà d'«une dictature inco...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant