François dans l'enfer de Ciudad Juárez pour sauver les migrants

le
0
La visite du pape François à Ciudad Juarez, l?un des temps forts du voyage du pape au Mexique.
La visite du pape François à Ciudad Juarez, l?un des temps forts du voyage du pape au Mexique.

Ce sera l'un des temps forts du voyage du pape au Mexique. Et sans doute l'une des images qui restera de son pontificat. François va, en effet, plonger dans l'enfer de Ciudad Juárez, l'une des villes les plus violentes du monde (même si la criminalité est en baisse), contiguë à l'une des plus prospères et tranquilles, El Paso au Texas. Seuls un grillage et le Rio Grande séparent ces deux mondes. Le pape devrait s'approcher au plus près de cette frontière pour rendre hommage aux milliers de migrants qui, chaque année, tentent de la franchir, fuyant la misère ? et le crime organisé. Il fut même imaginé un moment de faire franchir au Saint-Père la frontière, mais l'idée fut abandonnée pour des raisons compréhensibles de sécurité et de diplomatie.

« L'esprit de Lampedusa »

Mais la scène n'en sera pas moins forte, d'une puissance semblable à celle par laquelle François avait inauguré son pontificat ? et qui avait ému le monde ?, lors d'une messe rassemblant plus de 10 000 migrants sur l'île de Lampedusa. Au Mexique, François n'aura pas ménagé sa peine pour dénoncer les fléaux dont souffre le pays : le narcotrafic, les violences, la pauvreté, la corruption et les pillages dont sont victimes les Indiens du Chiapas, perpétrés par ceux qui, « étourdis par le pouvoir, l'argent et les lois du marché, vous ont dépossédés de vos terres ou ont posé des actes qui les polluent ! » comme leur a lancé un...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant