François Busnel, accélérateur de particules littéraires

le
0
« Les livres vous font dire que la banlieue n'est pas une fatalité, que vous n'êtes pas condamné au ciel bas et gris et au pensionnat ».
« Les livres vous font dire que la banlieue n'est pas une fatalité, que vous n'êtes pas condamné au ciel bas et gris et au pensionnat ».

Il est celui par qui les best-sellers arrivent, au gré de ses enthousiasmes. Avec sa « Grande Librairie », qui rassemble chaque jeudi 400 000 spectateurs sur France 5, l'animateur-producteur a conquis en dix ans ses lettres de noblesse.

Tout commence par une minute et huit secondes d'extase. Nous sommes le 11 mai. Comme chaque jeudi soir, François Busnel est en direct sur France 5 pour son émission « La Grande Librairie ». « Je voudrais vous parler d'un livre qui peut faire vaciller, s'enflamme-t-il, parce que ça faisait longtemps, longtemps, longtemps, croyez-moi, que je n'étais pas tombé sur un premier roman aussi remarquable, Laetitia Colombani. Et je vous le dis très franchement. »

La jeune écrivaine plane au-dessus de son fauteuil. François Busnel chausse ses lunettes et jette un ½il à l'ouvrage, La Tresse, paru la veille aux éditions Grasset. « Un roman dans lequel il y a tout, explique-t-il. Ben, c'est bien simple, il y a tout. La musique, le rythme, le suspense, les personnages, forts, superbes, et puis une intrigue qui vous serre le c½ur jusqu'à la toute dernière page. » Laetitia Colombani lévite. Assise à côté de Fred Vargas, Sylvain Tesson et Patrice Franceschi, elle raconte alors son histoire avec sourire et conviction. Une bonne cliente, comme on dit en langage télé. Ce soir-là, le très enthousiaste François Busnel vient de faire naître un des best-sellers de l'été 2017.

Un des rois de la planète livres Dès le lendemain, les ventes explosent. En six jours, Grasset double le nombre d'ouvrages en librairie. Les autres médias embrayent. Le 3 juin, Laetitia Colombani est invitée dans l'émission « On n'est pas couché ». Et même si Yann Moix qualifie le roman de « totalement surfait », il grimpe un ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant