François Bayrou veut échapper à Matamore contre Matamore

le
0

Tours, Indre-et-Loire (Reuters) - François Bayrou s'est présenté vendredi à Tours comme un "père de famille" capable de "regrouper les bonnes volontés" à gauche comme à droite afin d'éviter un "deuxième tour Matamore contre Matamore".

"Nous vivons une nouvelle étape d'écroulement des Bourses (...) Il y a une grande inquiétude sur les marchés européens", a déclaré le candidat du MoDem à l'élection présidentielle devant 1.500 supporters réunis au Centre des congrès de Tours.

Les Bourses européennes ont signé leur quatrième semaine de baisse vendredi, inquiètes au sujet de la situation financière de l'Espagne.

"Les autres candidats abordent des sujets aussi importants que le Halal ou le permis de conduire", a ironisé François Bayrou. "Mais de l'emploi, sujet que j'estime dominant et majeur, pas un mot. Des difficultés du pouvoir d'achat dans nos familles, pas un mot. De l'endettement ou du surendettement du pays, pas un mot".

Au sujet d'un second tour qui voit, d'après les sondages, s'opposer le président sortant Nicolas Sarkozy et son grand rival, le socialiste François Hollande, François Bayrou a renvoyé droite et gauche dos-à-dos.

"L'un nous dit que la crise financière est derrière nous (...) L'autre dit je vais dépenser 30 milliards supplémentaires. On ne peut pas dans un pays en déficit dépenser plus (...) Ça existe dans la commedia dell'arte et ça s'appelle Matmore contre Matamore pour le deuxième tour."

"Je propose qu'on échappe à ce deuxième tour", a-t-il dit.

(Mourad Guichard, édité par Matthias Blamont)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant