François Bayrou promet un référendum pour moraliser la politique

le
5
FRANÇOIS BAYROU DÉNONCE LE "MATRAQUAGE" EN FAVEUR DES FAVORIS
FRANÇOIS BAYROU DÉNONCE LE "MATRAQUAGE" EN FAVEUR DES FAVORIS

PARIS (Reuters) - François Bayrou a promis samedi un référendum pour moraliser la vie publique s'il est élu président de la République en mai.

Devancé dans les sondages par François Hollande (PS), par le chef de l'Etat Nicolas Sarkozy et par Marine Le Pen (FN), le candidat du MoDem a dénoncé un "matraquage" en faveur des favoris et le verrouillage de la politique en France.

"Il n'y a, au travers de ce début de campagne, qu'un message ou plutôt qu'un gavage qu'on essaye d'imposer au peuple français : on leur dit 'il n'y aura pas de premier tour, sautez directement au second'", a-t-il dit lors d'un forum à Paris.

"On veut nous imposer un deuxième tour contraint et forcé par matraquage ou par diversion", a-t-il ajouté. "Tout cela a un but absolument précis : préserver les intérêts acquis, faire que rien ne change"

Pour moraliser la politique, "il faut en passer par la seule autorité qui vaille qui est l'autorité directe des Français" car "il est vain de demander aux abuseurs de limiter les abus".

S'il est élu le 6 mai, François Bayrou organisera un référendum le 10 juin, jour du premier tour des élections législatives.

Ce référendum, a-t-il dit, visera à éviter les conflits d'intérêts, à rétablir les principes de la séparation des pouvoirs, à rendre intangible l'indépendance de la justice et à protéger l'indépendance des médias.

"Il posera les principes d'une loi électorale juste", reconnaîtra le vote blanc, réformera les règles de financement de la vie publique et imposera la parité dans la représentation politique, a-t-il ajouté.

Il fixera les règles de composition d'un gouvernement de moins de 20 ministres, interdira le cumul des mandats pour les députés et le limitera pour les sénateurs.

Il diminuera d'un tiers le nombre de députés, à environ 400, et un quart de ces sièges seront attribués au scrutin proportionnel.

Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Georg47 le samedi 25 fév 2012 à 20:02

    wanda6 : est-ce que vous êtes malheureuse en France ? Savez vous ce qui se passe dans les autres pays ? savez cous comparer ? Je pense que votre anti-sarkozisme primate vous égare...

  • wanda6 le samedi 25 fév 2012 à 18:24

    les français ont leur destin entre les mains, on reconduit les mêmes ou l'on s'invente un autre avenir, avec des responsables hors des réseaux habituels, des lobbies et des connivences.

  • wanda6 le samedi 25 fév 2012 à 18:23

    L’insécurité a-t-elle baissé? L’affairisme et la corruption ont-t-ils régressés? Le chômage et la précarité ont-ils été maitrisés? L’endettement de la France a-t-il diminué? L’enseignement et la recherche ont-ils été améliorés? Non? Mais c'est pourtant ce que se proposent de faire la gauche et la droite dès qu'ils seront élus.

  • wanda6 le samedi 25 fév 2012 à 18:23

    Avant de placer votre bulletin dans l'urne, posez-vous donc les questions suivantes: Est-ce qu'au cours des dernières décennies dirigées par la droite et par la gauche: votre pouvoir d'achat a-t-il augmenté?

  • laquitta le samedi 25 fév 2012 à 18:02

    bonnes idées qui ne seront pas appliquées car il ne sera pas élu! m'étonnerait que le prochain UMPS appliquent ces principes.