François Bayrou "ne fera rien, comme d'habitude", estime Royal

le
4
François Bayrou "ne fera rien, comme d'habitude", estime Royal
François Bayrou "ne fera rien, comme d'habitude", estime Royal

PARIS (Reuters) - Convaincue que François Bayrou "ne fera rien" en vue du second tour de l'élection présidentielle, Ségolène Royal s'est adressée vendredi directement aux électeurs centristes afin qu'ils portent leurs voix sur le socialiste François Hollande au nom de la défense des valeurs républicaines.

L'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007, rivale malheureuse de Nicolas Sarkozy au second tour, avait alors tenté sans succès un rapprochement avec le président du Mouvement Démocrate (MoDem), fort de 18,57% des suffrages, dans l'entre-deux-tours.

Le dirigeant centriste, qui a divisé par deux son score à l'issue du premier tour de dimanche dernier (9,13%), s'est engagé à prendre ses responsabilités le 3 mai après avoir considéré les discours et "l'attitude" de François Hollande et Nicolas Sarkozy, finalistes pour la présidence.

François Bayrou a adressé à chacun une lettre attirant leur attention sur les priorités qu'il a défendues durant la campagne: désendettement, éducation, moralisation de la vie publique, lutte contre la désindustrialisation, Europe.

"J'espère que cette fois-ci François Bayrou aura le courage d'être cohérent avec lui-même. Je l'espère, je le souhaite. Je pense qu'il ne fera rien comme d'habitude, mais c'est pour ça que je m'adresse à ses électeurs", a déclaré Ségolène Royal sur France 2.

"En 2007, il était beaucoup plus haut, donc il était logique qu'en rassemblant nos électorats nous puissions battre M. Sarkozy. Il ne l'a pas voulu et donc, d'une certaine façon, il est aussi responsable de ces cinq années qui viennent de s'écouler", a estimé la présidente de Poitou-Charentes.

"Aujourd'hui, il a raté son pari, il est très faible, et en même temps, je considère que le mouvement centriste est un vrai mouvement politique en France, qu'il a défendu un certain nombre de valeurs que nous devons regarder et que nous partageons", a-t-elle souligné.

"Par exemple, a-t-elle poursuivi, la moralisation de la vie politique, c'est dans le projet présidentiel et ça se fera. La lutte contre les déficits, c'est une priorité et cela se fera".

"Il faut que les centristes humanistes, qui s'interrogent sur le recul des valeurs républicaines dans notre pays, puissent en effet nous rejoindre", a insisté Ségolène Royal.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2898632 le vendredi 27 avr 2012 à 12:11

    il eût fallu commencer par la moralisation interne du parti socialiste pour être crédible pour la moralisation de l'état !

  • M1625665 le vendredi 27 avr 2012 à 12:00

    Bayrou n'est pas de gauche, il a horreur du FN , Si il appelle à voter Hollande il est foutu et si il appelle à voter Sarko il est cuit Je pense qu'il laissera libre choix à ses électeurs qui au moins dans mon entourage se reporterons plutôt sur SARKO.Mon pronostique Sarko vainqueur avec 50.5 % mais est ce qu'il y aura une majorité sans le FN aux législatives?

  • M2898632 le vendredi 27 avr 2012 à 11:51

    en 2007,tentative de sérénade séductrice sous la fenêtre de Bayrou,sans succès! , en 2012, essai d'une sérénade générale!agressive celle-là et à la marge insultante

  • M6784830 le vendredi 27 avr 2012 à 11:49

    Tiens c'est bizarre ce que j'ai écris est déjà effaçé