François Bayrou lance son chantier pour l'école

le
0
En meeting à Paris, le candidat centriste n'oublie pas qu'il a été ministre de l'Éducation.

Rendre à l'école ses lettres de noblesse. Ou, plus exactement, «rendre à l'école, de la maternelle à l'université, la confiance en elle-même et la confiance de la nation». Samedi, à Paris, pour le deuxième des quatre forums de son «Agenda 2012-2020» consacré cette fois-ci à l'éducation, François Bayrou a avancé en terrain connu. Voire en terrain plutôt conquis, pour présenter ses trente engagements et orientations en la matière, s'il était élu à la présidence de la République. En 2007, 30% des enseignants avaient voté pour lui.

L'ancien ministre de l'Éducation nationale des gouvernements Balladur et Juppé, qui avait à l'époque appliqué une méthode de cogestion avec les syndicats d'enseignants, veut d'ailleurs faire du verbe «instruire» le deuxième de sa campagne, après «produire». «L'école, c'est la République. Les blessures de l'école, ce sont des blessures à la République», a donc lancé, devant plusieurs centaines de personnes, un Franço

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant