François Bayrou : «Je suis et je serai au rendez-vous»

le
0
INTERVIEW - Le président du MoDem ne croît pas à la pertinence de la confédération des centres lancée par Jean-Louis Borloo. «Un groupuscule de plus», dénonce le Béarnais, plus déterminé que jamais à compter en 2012.

LE FIGARO. - Jean-Louis Borloo et ses amis veulent créer une confédération des centres. En serez-vous?

François BAYROU. - Non. Parce que tout cela n'a de centre que le nom. Si les mots ont un sens, le centre veut dire qu'on récuse la guerre des deux camps. Or que disent ceux qui veulent constituer cette confédération? Qu'ils sont dans le camp de la majorité. Un groupuscule de plus, cela ne sert à rien. Je veux qu'on sorte de cet affrontement caricatural. (...)

Vous ne travaillerez pas avec eux?

Si ces hommes politiques reconnaissent un jour qu'ils se sont trompés, je serai attentif. Mais il faut des explications: on ne peut pas avoir été cinq ans ministre de Chirac, puis quatre ans ministre d'Etat de Sarkozy, avoir été candidat à Matignon, et en quelques semaines ouvrir la guerre à l'intérieur de la majorité sans clarification! (...)

Quand prendrez-vous votre décision définitive?

Ma décision définitive mûrit depuis longtemps. Mais je ne veux pas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant