François Bayrou appelle à la « résistance »

le
1
REPORTAGE - Pour son premier meeting, le candidat centriste a dénoncé jeudi la «coresponsabilité» de l'UMP et du PS face à la crise.

Les jeunes démocrates ont trouvé leur slogan: ce sera «irrésistible». Pour son premier meeting de campagne, jeudi soir à Dunkerque, dans une salle configurée pour accueillir 1200 personnes, François Bayrou a été accueilli sous les «Bayrou président» par des jeunes militants vêtus de tee-shirts - forcément «made in France» - barrés d'un gros «irrésistible». Comme sa percée dans les enquêtes qualitatives, qui le placent désormais en tête des personnalités dont les Français ont une opinion positive?

Son entourage jure de garder la tête la froide. «François continue d'avancer à son rythme», dit un proche. Dans le TGV Paris-Dunkerque, pourtant, son équipe de campagne ne manque pas de faire remarquer que «les soutiens de tous bords» se multiplient. Porte-parole du MoDem, Yann Wehrling, lui-même ancien secrétaire national des Verts, ne veut y voir «que le début» d'un mouvement. «Toutes ces personnes soutiennent Bayrou, pas le MoDem. Elles sont juste exa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 20 jan 2012 à 09:33

    JPi - Pas de solution proposée par Sarkozy ou Hollande pour réduire les dépenses de l’état, rien qu’augmenter les impôts. Je propose la : « Fin des abus ». 1- Fin des 35 h , 2 -Plafonnement des retraites , 3- réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 4 - fin des niches fiscales. 5 - Taxation à mort des parachutes dorés, des primes, des salaires mirobolants et des sociétés qui permettent ces détournements d’argent. « PARTAGER PLUS, LA PEUR EN MOINS »