François Baroin, un «bébé Chirac» à la tête des maires de France

le
0
François Baroin, un «bébé Chirac» à la tête des maires de France
François Baroin, un «bébé Chirac» à la tête des maires de France

François Baroin, qui briguait la présidence de l'Association des maires de France (AMF) a été élu mercredi pour trois ans à la tête de cette puissante organisation d'élus. Ce chiraquien succède à Jacques Pélissard, député-maire UMP de Lons-le-Saunier (Jura) qui avait décidé de raccrocher après en avoir été le patron durant 10 ans.

Sur les 5 278 votants, le sénateur-maire UMP de Troyes, seul en lice, a obtenu 4 136 voix. Toutefois, ce n'est pas un plébiscite. La participation a en effet été très moyenne (62,4%), et il y a eu plus de 21% de votes blancs. Apparemment, une partie des maires n'a pas apprécié qu'il soit le seul candidat...Si la gauche n'a jamais dirigé l'AMF, lors des derniers scrutins, elle avait toujours présenté un candidat.

Devant ses pairs à la veille de ce scrutin, François Baroin, à la tribune du congrès des maires, s'est inscrit  dans les pas de son prédécesseur, s'engageant à «préserver coûte que coûte l'unité de l'association».

VIDEO.L'UMP François Baroin largement élu président de l'AMF

L'ombre de Sarkozy

Fondée il y a plus d'un siècle, l'Association des maires de France regroupe les maires de toutes les communes du pays, ainsi que les présidents des communautés d'agglomérations ou de communes. Principal contre-pouvoir local face au pouvoir central parisien, de droite ou de gauche, l'AMF a toujours privilégié la défense des intérêts communaux sur les clivages partisans.

Désormais à la tête de ce puissant lobby, certains suspectent François Baroin de vouloir «préparer le terrain électoral à Nicolas Sarkozy» pour 2017. Le maire de Troyes s'est en effet rapproché de Nicolas Sarkozy ces dernières années, et fait partie des favoris pour Matignon en cas de retour à l'Elysée de l'ancien président. Avant même la déclaration de candidature de l'ex-chef de l'Etat à la présidence de l'UMP il lui a apporté son soutien pour la présidence de l'UMP. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant