François Baroin dénonce les propos «toxiques» de Jean-François Copé

le
0
VIDÉO - Le candidat à la présidence de l'UMP est accusé d'«instrumentalisation» après avoir évoqué en meeting le cas d'un jeune qui se serait fait «arracher son pain au chocolat par des voyous» au motif «qu'on ne mange pas au ramadan».

Après sa sortie sur le «racisme anti-Blancs», Jean-François Copé a voulu à nouveau marquer les esprits lors de son meeting vendredi soir, à Draguignan. Pour ce premier jour de la campagne officielle pour l'élection à la présidence de l'UMP, le député-maire de Meaux, partisan d'une «droite décomplexée», a choisi de parler du ramadan. «Il est des quartiers où je peux comprendre l'exaspération de certains de nos compatriotes, pères ou mères de famille rentrant du travail le soir et apprenant que leur fils s'est fait arracher son pain au chocolat à la sortie du collège par des voyous qui lui expliquent qu'on ne mange pas pendant le ramadan», a-t-il lancé.

Jean-François Copé avait déjà évoqué le cas de collégiens «à qui on arrache leur goûter» pour cause de ramadan dans son livre-programme «Manifeste pour une droite décomplexée». Mais la phrase était passée inaperçue. Vendredi, Jean-François Copé a tout fait pour se faire entendre. En retransm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant