François Auque: «Assurer l'accès de l'Europe à l'espace»

le
0
INTERVIEW - François Auque, PDG d'Astrium, la filiale «spatiale d'EADS», livre sa vision du transport spatial en Europe.

LE FIGARO. -Comment voyez-vous l'avenir de la fusée européenne Ariane?

François AUQUE.-Depuis deux ans une réflexion a été engagée pour concevoir le lanceur de nouvelle génération (NGL) dont l'Europe compte se doter à l'horizon 2025. En tant que maître d'œuvre industriel de l'actuelle fusée Ariane 5, qui reste sur une impressionnante série de 44 succès d'affilée, Astrium est naturellement très impliqué dans cette phase d'étude à laquelle la France consacre 250 millions d'euros dans le cadre de son programme «investissements d'avenir». Il s'agit de continuer d'assurer pour l'Europe son autonomie d'accès à l'espace, en particulier pour le lancement de satellites gouvernementaux dédiés à l'observation ou à des missions scientifiques.

Et ce n'est pas le cas aujourd'hui?

Ariane 5 permet de lancer de gros satellites de télécommunications vers l'orbite géostationnaire. Grâce à sa capacité de lancement double, elle couvre, à raison de 6 à 7 tirs

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant