François à Lampedusa : «Demandons pardon»

le
3
Le pape François a expliqué avoir décidé ce voyage pour «prier, accomplir un geste de proximité et également réveiller les consciences afin que ce qui s'est produit ne se répète plus». Dans une homélie rédigée de sa main, il a médité sur le message biblique.

Sur l'île de Lampedusa, lieu de passages de réfugiés venus d'Afrique mais aussi témoin de naufrages dramatiques, le pape François - au cours d'un voyage éclair qu'il a lui-même décidé parce qu'il a senti «le devoir» de ne pas rester silencieux - a lancé lundi, un appel sans précédent à un «réveil de la conscience» mondiale. Il a notamment fustigé la «globalisation de l'indifférence», la vie dans une «bulle de savon» de l'occident et ceux qui prennent les décisions socio-économiques qui conduisent à ces drames, tout en affirmant «la proximité de l'Église» aux «chers immigrés musulmans» en ce début de Ramadan dont il espère de «bons fruits spirituels», afin de «rechercher une vie plus digne pour vous et vos ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le lundi 8 juil 2013 à 14:46

    Il y a 50 ans, les pays d'Afrique et d'Asie étaient mis dans le même panier (le groupe Afro-Asiatique). Aujourd'hui, l'Afrique en est resté au même point tandis que l'Asie a le vent en poupe, au point de nous faire bien des misères. Sommes-nous responsables de la différentiation qui s'est produite ? Certainement pas. Ce Pape est à côté de la plaque.

  • LeRaleur le lundi 8 juil 2013 à 14:20

    Demander pardon, mais ça va pas, pôv ONC de Pape.

  • python75 le lundi 8 juil 2013 à 14:06

    Si l'église demandait pardon pour son inaction pendant la 2ème guerre mondiale, ce serait fantastique aussi...