Franco di Santo, le transfert qui dérange

le
0
Franco di Santo, le transfert qui dérange
Franco di Santo, le transfert qui dérange

Attaquant numéro un du Werder Brême la saison passée, Franco di Santo évoluera cette saison sous les couleurs du FC Schalke 04. Un transfert survenu au cours de l'été qui n'a pas manqué d'ébranler la maison vert et blanc et de placer le buteur argentin dans une situation très compliquée.

Avec ses 13 buts en 25 matches de Bundesliga, Franco di Santo a largement participé à la résurrection de Brême la saison dernière. Indispensable en première partie de saison avec six buts en 11 journées, il a tout simplement maintenu à flot un Werder chancelant et proche de la relégation. En seconde partie de saison, l'attaquant a plus que participé à la remontée fantastique de son équipe, il en a été un des principaux artisans. En plus de ses buts, son abattage et son engagement sur le terrain ont fait de lui un des chouchous du Weserstadion, au même titre qu'un Zlatko Junuzovic. Une ascension fulgurante qui ferait presque oublier son arrivée sur la pointe des pieds dans la cité-état de la Hanse.

Après des passages plus au moins réussis à Chelsea, Blackburn et Wigan, Franco di Santo n'était plus franchement la star en devenir qu'il était en Argentine lorsqu'il est arrivé gratuitement à Brême en 2013. Sa première saison plutôt ratée (4 buts, 3 matches de suspension et des blessures à répétition), n'augurait même rien de bon. Mais l'exercice 2014/15 a fait valser toutes les incertitudes à son propos. En l'espace de quelques mois, Di Santo est passé du zéro au héros et beaucoup le voyait déjà comme un futur pilier du Werder. A la fin de la saison, le joueur lui-même annonçait son envie de rester dans le club "qui lui a tout donné" et ce malgré une 10ème place synonyme de non-qualification pour la Ligue Europa.

Juillet, mois orageux


Au sortir de cette saison réussie, le Werder cherche donc très logiquement à prolonger son attaquant vedette. Affaibli par le départ surprise de Davie Selke pour le RB Leipzig, Brême n'a pas d'autre choix que d'essayer de garder Di Santo au moins une saison de plus. Le hic, c'est que l'Argentin possède une clause de sortie ridiculement basse par les temps qui courent (6 millions d'euros environ). Les dirigeants du Werder savent dès lors qu'ils doivent proposer un salaire dantesque à l'Argentin pour l'empêcher de bouger. L'agent de Di Santo le sait et passe le mois de juillet à souffler le chaud et le froid auprès du board brêmois. Alors que l'on est déjà fin juillet (et qu'en Bundesliga les transferts se déroulent le plus souvent au début du mercato), la situation ne s'arrange pas et les deux parties semblent dans une impasse. Les clubs se bousculent alors au portillon pour choper l'attaquant, et c'est finalement Schalke qui empoche la mise. Le choix…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant