Franck Béria : " Autant d'années avec un même maillot, t'es obligé de l'aimer "

le
0
Franck Béria : " Autant d'années avec un même maillot, t'es obligé de l'aimer "
Franck Béria : " Autant d'années avec un même maillot, t'es obligé de l'aimer "

Actuellement en phase de reprise après s'être fait les ligaments, Franck Béria prend le temps de revenir sur son rôle à Lille, entre expérience et polyvalence. Paroles du mec aux 2 clubs et 4 postes.

Peux-tu nous rappeler ta blessure ? J'ai été victime à Guingamp, le 8 mars, un dimanche après-midi, quelques minutes après le coup d'envoi, d'un choc avec Jérémy Pied. Une sorte de torsion du genou où les dégâts ont été considérables : rupture du ligament croisé antérieur, le ligament latéral interne touché, le ménisque externe, et un impact dans le condyle fémoral. Donc c'était un sacré chantier, parce qu'il ne s'agit pas seulement d'un ligament croisé classique.
Et maintenant, où en-es tu ? Ça suit une évolution satisfaisante, j'ai repris la course au bout de 3 mois, avec des séances de plus en plus intenses. Sur le plan fonctionnel, on fait un peu de muscu, on essaie de retrouver de la force. Je vais entreprendre une partie technique avec le groupe, sans aller encore dans les duels ou dans les matchs. Mais on est vraiment dans les délais. Il me reste un mois, si tout se passe bien.
Ce n'est pas trop difficile d'être éloigné de la vie du groupe ? Sur le plan présentiel, tu ne vis pas avec le groupe la compétition tous les week-ends, t'es inactif. Et dans le quotidien, j'ai un travail individualisé, je suis beaucoup plus avec les kinés, le préparateur physique, qu'avec l'ensemble de l'effectif. En revanche, j'ai la chance d'être dans un club où les structures sont très intéressantes et très confortables, donc j'ai pas besoin d'aller dans un centre de rééducation, genre Cap Breton ou Saint Raphaël, car j'ai tous les outils et toutes les compétences sous la main. Ça me permet d'avoir des contacts tous les jours avec le reste du groupe. Même si ce n'est que pour du gainage, des abdos ou des pompes, je partage quand même sa vie, je ne suis pas totalement en autarcie.
Le groupe a beaucoup changé, comment vois-tu ça ? Il y a eu pas mal de changements, pas mal de départs, mais c'est un peu le lot de ces dernières saisons à Lille. Il y a une politique de formation qui se réinstaure pour des raisons économiques et budgétaires. Il y a un nouvel entraîneur ambitieux, donc forcément un renouvellement d'effectif. C'est naturel, c'est aussi bien la logique sportive que la logique d'entreprise. Il faut laisser passer un peu de temps, tout ne vient pas aussi rapidement qu'on le voudrait, mais il y a un réel…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant