Francis Collomp échappe à ses ravisseurs islamistes

le
0
Attendu ce matin à Paris, l'ex-otage était retenu au Nigeria depuis décembre 2012, entre les mains du groupe radical Ansaru.

Otage d'un groupe islamiste dans le nord du Nigeria, l'ingénieur français Francis Collomp est parvenu à échapper samedi à ses ravisseurs. Enlevé en décembre 2012 et retenu depuis onze mois en captivité par le groupe islamiste Ansaru, il aurait profité, pour s'enfuir, des échanges de tirs entre ses geôliers et les forces de l'ordre, pendant une opération de police dans la région de Zaria, une ville de l'État de Kaduna. Selon cette version des faits, rapportée par des policiers nigérians, il aurait réussi à prendre la fuite en courant, héler une moto-taxi et gagner le poste de police le plus proche. Les autorités nigérianes sont passées à l'offensive contre les groupes islamistes, dans le nord du pays. Dans l'État de Borno, une vingtaine de membres de Boko Haram ont été tués.

D'après d'autres officiers nigérians, Francis Collomp aura...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant