Franche victoire du oui

le
1
Franche victoire du oui
Franche victoire du oui

La tour de contrôle citoyenne a parlé : les signaux pour faire décoller à Notre-Dame-des-Landes l'aéroport Nantes Atlantique sont au vert. Les habitants de la commune concernée ont eu beau rejeter massivement (73 %) cette idée hier lors de la consultation locale voulue par François Hollande, ils n'ont pas fait le poids. La majorité des électeurs a plébiscité le oui. Avec une participation de 51,08 % et un scrutin très très serré à Nantes, les pro-aéroport l'emportent avec 55,17 % de voix après cinquante ans de polémiques et de controverses sur un projet jugé coûteux et irrespectueux de l'environnement par ses détracteurs.

 

« Le taux de participation bien au-delà des pronostics montre à quel point les habitants se sentent concernés. La démocratie a parlé », se réjouit Philippe Grosvalet, le président (PS) du conseil départemental de Loire-Atlantique, tandis que la maire (PS) de Nantes, Johanna Rolland, demandait aussitôt « l'évacuation de la ZAD » tout comme Bruno Retailleau, le président (LR) de la région. « Ensuite, il faut commencer les travaux », exige-t-il.

 

C'est ce qu'a promis en fin de semaine dernière le Premier ministre en cas de victoire du oui. Dès hier soir, Manuel Valls a même fixé une date : les occupants illégaux « devront partir » d'ici le début des travaux, « à l'automne ». A Notre-Dame-des-Landes, qui fêtait autour d'un pot en mairie la victoire du non dans la commune, l'hypothèse fait sourire. « Cela voudrait dire évacuer les zadistes en période préélectorale et mobiliser dans un contexte d'Etat d'urgence plus de 1 000 CRS », fait remarquer le maire anti-aéroport Jean-Paul Naud.

 

« Il n'y a plus de discussion à avoir. 156 recours en justice nous ont donné raison avant le vote de ce soir. François Hollande doit traduire sa parole en acte. Une lettre partira demain matin pour lui demander de lancer au plus vite les travaux et de venir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 5 mois

    "Irrespectueux de l'environnement" ces anti aéroport sont surtout irrespectueux des 50 000 personnes qui à Saint Aignan de Grand lieu sont obliger de subir les atterrissages en raz motte au dessus de leurs tètes. Ils préfèrent la tranquillité pour la musaraigne aquatique à celle des humains.