France2017-Fillon reçoit le soutien de Valéry Giscard d'Estaing

le
5
    PARIS, 18 novembre (Reuters) - L'ex-chef de l'Etat Valéry 
Giscard d'Estaing a apporté son soutien à François Fillon dans 
la course à la primaire de la droite et du centre en vue de 
l'élection présidentielle de 2017, rapporte Le Figaro vendredi.  
    "François Fillon est sérieux et honnête", a dit au quotidien 
l'ex-président, au pouvoir entre 1974 et 1981. "Il croit à ce 
qu'il dit et fera ce qu'il a dit", a-t-il ajouté jeudi soir, à 
l'issue du dernier débat télévisé entre les sept candidats à la 
primaire dont le premier tour se déroulera dimanche.  
    François Fillon bénéficie d'une puissante dynamique en sa 
faveur en cette fin de campagne.  
    A l'approche du premier tour de la primaire, l'ancien 
Premier ministre a fait un bond dans les sondages, passant par 
exemple de 20% à 27% des intentions de vote en quelques jours 
dans les enquête de l'Ifop-Fiducial, au point de talonner Alain 
Juppé et Nicolas Sarkozy, à qui semblait jusqu'alors promis un 
match à deux.     
    Selon un sondage Elabe, François Fillon a également été jugé 
le plus convaincant (33%) lors du débat de jeudi soir, devant le 
maire de Bordeaux(32%) et l'ancien chef de l'Etat (18%).   
 
 (Marine Pennetier, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 il y a 2 semaines

    L’équipe de campagne d’Alain Juppé compte une nouvelle recrue : une franco-marocaine impliquée dans le projet de mosquée UOIF de Marseille. Nous avons appris l’entrée de la franco-marocaine Myriam Salah-Eddine dans l’équipe de campagne d’Alain Juppé

  • acharbi1 il y a 2 semaines

    – Donald Trump oeuvrera à l’adoption de la loi désignant les Frères musulmans comme organisation terroriste, a déclaré Walid Phares, conseiller en matière de politique étrangère du Président-élu.

  • acharbi1 il y a 2 semaines

    En novembre 2015, le sénateur Ted Cruz (R-TX) a présenté le projet de loi, qui identifie trois entités de la Confrérie aux États-Unis, y compris le Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR).«Nous devons cesser de prétendre que les Frères musulmans ne sont pas responsables du terrorisme qu’ils préconisent et financent… Nous devons les voir pour ce qu’ils sont : une organisation internationale clé vouée au jihad violent», avait déclaré Cruz au Washington Free

  • acharbi1 il y a 2 semaines

    Si il garde ses appointement avec les Frères musulmans, je pense qu'il aura des histoires avec la justice américaine après en avoir eu ,avec la justice française

  • charleco il y a 2 semaines

    Fillon est au-dessus du lot.