France-Voiture de police brûlée, enquête pour tentative d'homicide

le
0
    PARIS, 18 mai (Reuters) - Une enquête pour tentative 
d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité 
publique a été ouverte après l'incendie d'une voiture de police 
mercredi à Paris par des manifestants, a-t-on appris de source 
judiciaire. 
   Le véhicule de police a été bloqué Quai de Valmy par de 
jeunes contre-manifestants, à quelques centaines de mètres 
seulement de la place de la République où des policiers se 
rassemblaient contre la "haine anti-flic".  
   Scandant "Police partout, justice nulle part" ou "tout le 
monde déteste la police", les jeunes ont commencé à secouer la 
voiture, puis de la fumée s'est échappée de l'habitacle, a 
raconté un témoin à Reuters.  
    Les deux policiers qui se trouvaient à bord, dont une femme, 
ont pu en sortir avant que des flammes ne jaillissent, sous la 
protection de certains manifestants. 
    Une bombe fumigène semble avoir été jetée à bord, a-t-on 
souligné de source judiciaire. "L'engin a mis le feu aux sièges 
de la voiture de police", a précisé le témoin.  
    Une pancarte "poulets rôtis" a été laissée près du véhicule 
en feu, avant que les pompiers ne parviennent à éteindre 
l'incendie, qui a entièrement détruit le véhicule. 
    Le préfet de police avait interdit la contre-manifestation 
du collectif "Urgence, notre police assassine", qui devait se 
tenir peu avant celle des syndicats de policiers.    
    Mais une centaine de manifestants de ce collectif se sont 
néanmoins rassemblés aux abords de la place et se sont ensuite 
dirigés vers le Quai de Valmy, où ils ont mis le feu à la 
voiture de police.  
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant