France-Vers la mise en examen du suspect du Louvre

le
0
 (Actualisé avec nouveaux éléments) 
    PARIS, 8 février (Reuters) - L'homme qui a attaqué vendredi 
des militaires au Carrousel du Louvre, à Paris, sera présenté à 
un juge d'instruction en vue de sa mise en examen dès que son 
état de santé le permettra, a-t-on appris mercredi de source 
judiciaire. 
    De source proche de l'enquête, on a précisé qu'il avait 
déclaré en garde à vue lundi qu'il adhérait aux thèses de l'Etat 
islamique mais qu'il n'avait pas reçu d'instruction ni n'avait 
prêté allégeance à ce groupe.  
    Il a confirmé être Abdullah Reda El Hamahmy, un Egyptien de 
29 ans, et a livré sa version des faits, à savoir qu'il avait 
voulu s'attaquer à des oeuvres d'art du musée avec les bombes de 
peinture qu'il transportait dans son sac à dos, et venger le 
peuple syrien. 
    Le parquet de Paris a ouvert mardi une information 
judiciaire pour tentatives d'assassinats en relation avec une 
entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste 
en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes, a 
précisé la source judiciaire. 
    La garde à vue du suspect, hospitalisé à l'hôpital 
Georges-Pompidou à Paris, avait été levée mardi soir, car son 
état de santé s'était "fortement dégradé dans la journée". 
    Il était armé de deux machettes et a crié "Allah Akbar" au 
moment des faits. 
    La source proche de l'enquête a précisé que le suspect avait 
effectué de Paris deux virements de 3.000 et 2.000 euros à 
destination d'un compatriote égyptien résidant en Pologne, le 31 
janvier et le 1er février.     
 
 (Chine Labbé, avec service France, édité par Jean-Baptiste Vey) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant