France-Valls veut réparer les "dégâts de la mondialisation"

le
2
    PARIS, 23 novembre (Reuters) - Manuel Valls présente une 
série de mesures pour réparer les "dégâts de la mondialisation 
(...) synonyme d'insécurités pour beaucoup, et en particulier 
parmi les classes moyennes et populaires", dans une tribune à 
paraître jeudi dans Les Echos. 
    Constatant que la mondialisation n'a pas tenu sa promesse 
d'accroître emplois et prospérité, le Premier ministre français 
propose notamment de taxer les produits importés de pays qui 
refusent de mettre en oeuvre l'accord de Paris sur le climat.  
    Cette proposition ressemble à un appel de l'ex-président 
Nicolas Sarkozy à taxer les produits américains si le président 
élu Donald Trump tenait sa promesse de se retirer de l'accord 
conclu lors de la COP21 en décembre 2015, un appel rejeté par 
l'Allemagne et la Commission européenne. 
    Manuel Valls propose également de créer avec l'Allemagne un 
dispositif européen de contrôle des investissements 
stratégiques, d'harmoniser la fiscalité des entreprises en 
Europe ou encore de continuer à "porter la création d'une taxe 
européenne sur les transactions financières". 
    A Berlin la semaine dernière, le Premier ministre avait 
plaidé pour que l'Allemagne investisse davantage et pour une 
augmentation des budgets militaires dans l'ensemble des pays 
européens.   
 
 (Jean-Stéphane Brosse, avec Leigh Thomas) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 2 semaines

    "Constatant que la mondialisation n'a pas tenu sa promesse d'accroître emplois et prospérité," C'est faux la France a un solde positif de la mondialisation sans elle il y aurait encore plus de chômage. C'est l'arrivée massive des femmes sur le marché du travail qui n'a pas pu être complètement absorbé ...

  • M898407 il y a 2 semaines

    Il annonce le contraire de ce qu'il a fait jusqu'à présent et il voudrait qu'on l'écoute encore ? Triste constat de mensonge pour motif strictement électoral...