France-Valls refuse de répondre à Dumas pour ne pas être "sali"

le
3

(Actualisé avec Valls) PARIS, 16 février (Reuters) - Manuel Valls a refusé lundi, pour ne pas être "sali", de répondre à l'ancien ministre socialiste Roland Dumas, qui a déclaré que le Premier ministre était "probablement" sous influence juive par le biais de son épouse. "Je ne répondrai jamais d'un point de vue personnel car je serais sali", a-t-il déclaré à la presse en évoquant "un homme dont on connaît le passé et les propos qui ne font pas honneur à la République depuis bien longtemps". Sur Twitter, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone s'est dit "révolté" par des propos "qui relèvent d'un antisémitisme ordinaire et d'un complotisme délirant." Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes, s'est aussi dit "révulsé." "Au moment où il faut combattre ceux qui prônent l'antisémitisme, c'est honteux", a-t-il ajouté sur le site de microblogging. Pour Jérôme Guedj, membre du bureau national du PS, "les mots choisis de Dumas sont assassins". "Pas d'excuse dans l'âge : vieux ou jeune, c'est le même antisémitisme, qui va des mots au meurtre", a-t-il écrit sur Twitter. Roland Dumas, 92 ans, a déclaré lundi sur BFM TV et RMC que Manuel Valls avait "des alliances personnelles qui font qu'il a des préjugés". "Chacun sait qu'il est marié avec quelqu'un de très bien mais qui a de l'influence sur lui", a-t-il ajouté. À la question "est-il sous influence juive", il a répondu : "Probablement. Je peux le penser." Lors d'un déplacement en Seine-et-Marne, Manuel Valls a déclaré, après avoir dit qu'il refusait de répondre : "Ce que je sais (....) c'est que l'on n'a pas suffisamment réagi aux cours de ces dernières années par rapport à un certain nombres de propos antisémites, anti-juifs : on a crié il y a quelques mois à Paris, au coeur la capitale, mort aux juifs." Il a jugé que la mobilisation des Français après les tueries commises en 2012 par Mohamed Merah, notamment contre des juifs, "n'avait pas été "à la hauteur ce qu'il aurait fallu faire". "Il a fallu de nouveau les meurtres de Charlie Hebdo, des policiers, des Français juifs parce qu'ils étaient juifs, dans cet Hyper Cacher de la Porte de Vincennes pour qu'il y ait un réveil des consciences, ce réveil des consciences ne doit plus jamais disparaître", a-t-il dit en faisant référence aux quatre juifs tués dans une supérette de Paris par un djihadiste. "L'antisémitisme ce n'est pas une opinion, ce n'est une petite plaisanterie (...), non c'est un délit, c'est un acte grave, et c'est toute la société qui doit en prendre conscience", a-t-il conclu. "Mon seul rôle, ma seule mission c'est de mobiliser pour combattre l'antisémitisme, ma personne n'a rien à voir avec ça." (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 23 fév 2015 à 12:09

    seule la vérité blesse !

  • g.marti4 le lundi 16 fév 2015 à 18:11

    C'est vrai qu'il y a des actes contre les juifs mais ceux qui les commettent son les mêmes que ceux qui ont fait des actes terroristes (je ne peut pas les nommer pour ne pas être censuré); Mais voyez vous de qui je parle ?

  • brenot le lundi 16 fév 2015 à 17:41

    Ca se canarde sec entre socialos en ce moment.