France-Valls promet le retour prochain de la croissance

le
18

PARIS, 29 décembre (Reuters) - La croissance sera de retour en France dans quelques mois, a déclaré Manuel Valls au journal espagnol El Mundo, alors que le gouvernement français est sévèrement critiqué après l'annonce d'un nouveau nombre record de chômeurs à la veille de Noël. "Ce que j'attends et ce que je peux dire aux Français, c'est que dans les prochains mois, la croissance sera de nouveau là", dit le Premier ministre dans cette interview publiée lundi. Le gouvernement français espère que la croissance économique atteindra 1,0% en 2015, ce qui est jugé insuffisant par les économistes pour faire baisser le chômage. L'économie française a surpris avec une croissance un peu plus robuste que prévu au troisième trimestre 2014, avec une progression du produit intérieur brut de 0,3% entre juin et septembre, soit la plus forte hausse depuis le printemps 2013. La baisse conjuguée de l'euro, des prix du pétrole et des taux d'intérêt renforce les espoirs de l'exécutif, dont la politique économique n'a pas encore donné de résultats probants sur le front de l'emploi, de la construction de logements ou de la réduction des déficits publics. Manuel Valls admet dans El Mundo que plusieurs années d'efforts seront nécessaires pour redresser l'économie française. "Je ne veux pas dire aux Français que dans deux à trois ans les sacrifices seront terminés", dit le Premier ministre, qui confirme son ambition de rendre les entreprises françaises plus compétitives et l'administration moins dépensière et plus efficace. Interrogé sur la fronde qui agite l'aile gauche du Parti socialiste au pouvoir, Manuel Valls assure n'être intéressé que par l'efficacité de sa politique, jugée trop libérale par les frondeurs. "Je ne me lève pas chaque matin en me demandant si je suis de gauche ou si je suis socialiste. Ce que je me demande chaque matin c'est si ma politique est efficace", dit-il. (Julien Ponthus et Chine Labbé, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le mardi 30 déc 2014 à 14:45

    Un certain temps... ppetitj, un certain temps.....

  • mlaure13 le mardi 30 déc 2014 à 11:52

    Egalité avec nos Elus ? Savez-vous qu'ils bénéficient fiscalement du prélèvement à la source de sorte que leurs indemnités d'élus ne se cumulent pas avec les revenus qu'ils peuvent percevoir par ailleurs à titre privé, et d'éviter de monter dans la tranche de revenus où tout autre contribuable serait assujetti http://www.boursorama.com/actualites/interactif-age-moyen-cumul-parite--portrait-en-chiffres-du-nouveau-senat-26036cc95b7a9ee9ceae27ff4ab0b7f1...!...ET LE PARACHUTE DORE DES RETRAITES !!!

  • ppetitj le mardi 30 déc 2014 à 10:05

    Malin, il ne donne plus de date mais "dans quelques mois"...Combien de mois en fait ?

  • M9035148 le lundi 29 déc 2014 à 22:10

    manolo l'usurpateur

  • gyere le lundi 29 déc 2014 à 17:55

    NON leraleur!!! dites plutôt Frère ANE......

  • gyere le lundi 29 déc 2014 à 17:51

    Manolo dit tout et son contraire, c'est bien un socialo.... Il nous annonce le retour de la croissance, et sur une autre file, il nous demande de faire encore des sacrifices.... Mais dites moi ils en font lui et sa bande de gou gna fiers de sacrifices?????

  • 300CH le lundi 29 déc 2014 à 17:40

    Juin/septembre 2014 +0.3%, mdr, il faudrait leur dire que c la période des vacances "travaille saisonnier, Fermeture annuelle des entreprises, agence pour l'emplois, les vas-ni-pieds qui partent en vacance, etc...."

  • M8252219 le lundi 29 déc 2014 à 17:09

    L'exemple doit venir d'en haut:réduction de moitié du nombre des députés plafonnement et fiscalisation de tous leurs revenus indemnité et avantages.réduction du nombre des fonctionnaires qui sont 5.4 millions cette année en augmentation de 350.000 sur 1 an

  • stelina le lundi 29 déc 2014 à 17:09

    Un Espagnol qui parle dans un journal Espagnol du futur de la France , toc toc toc , y-a-t-il encore quelqu`un en France ?

  • M8252219 le lundi 29 déc 2014 à 16:59

    Mettre en place la TVA sociale,tous en bénéficient tous doivent participer à son financement.réduction de moitié du nombre des députés,plafonnement et fiscalisation de tous leurs revenus, indemnités et avantages.Suppression du sénat.suppression des statuts et régimes spéciaux.la retraite à 65 ans pour TOUS.39hs travaillées par semaine TOUS.3jrs de carence en arrêt maladie pour TOUS.

Partenaires Taux