France-Valls opposé au plan social de Renault Trucks

le , mis à jour à 13:54
1

LYON, 11 mai (Reuters) - Le Premier ministre français, Manuel Valls, s'est élevé lundi contre le plan social présenté fin avril par le constructeur de poids lourds Renault-Trucks, qui prévoit la suppression de 512 emplois sur ses sites lyonnais. "Nous suivons très attentivement avec (le maire de Lyon) Gérard Collomb, (le président de région) Jean-Jack Queyranne et (le ministre de l'Economie) Emmanuel Macron ce dossier", a-t-il dit en marge d'un déplacement à Lyon. "Nous avons eu les responsables de cette entreprise pour leur demander de revoir la situation", a-t-il ajouté à l'issue de la signature du contrat de plan Etat-Région. "Nous ne pouvons pas accepter ce qui s'est passé. Il faut aujourd'hui trouver une autre solution que celle qui a été proposée." (Catherine Lagrange, édité par Emmanuel Jarry)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 11 mai 2015 à 15:32

    beaucoup de politiques pour s'indigner...et rien de plus ! encore une fois, ils ne servent à rien et sont même nuisibles par les charges qu'ils entrainent