France-Valls n'a "pas envie de débattre" avec les socialistes

le
0

PARIS, 17 septembre (Reuters) - Manuel Valls a déclaré mercredi ne pas avoir envie de débattre avec les socialistes, dont une partie désapprouve sa politique, expliquant qu'il ne préparait pas le congrès du PS mais travaillait à assurer l'avenir de la France. Lors d'un vote de confiance organisé mardi à l'Assemblée nationale, le Premier ministre n'a recueilli qu'une majorité relative de 269 voix contre 244. Trente-deux députés socialistes se sont abstenus, augurant de joutes sur des textes importants comme le budget 2015. ID:nL6N0RH2JK Alors que des débats agitent en permanence la majorité, l'ancienne première secrétaire du PS, la maire de Lille Martine Aubry, a dit son intention de faire prochainement des propositions pour infléchir la politique du gouvernement. "Moi je ne prépare pas le prochain congrès du Parti socialiste, je prépare l'avenir du pays", a déclaré Manuel Valls sur France Inter. "Je voudrais qu'on interroge aussi les 270 députés qui hier m'ont soutenu", a-t-il ajouté. "Moi je parle uniquement de ceux qui me soutiennent, de ceux qui sont courageux, qui vont jusqu'au bout". "Il y a toujours eu un débat dans la gauche sur l'exercice du pouvoir, surtout quand c'est difficile", a-t-il ajouté. Manuel Valls a précisé avoir "des relations de très grande qualité avec Martine Aubry", qui fut sa rivale à la primaire PS de 2011. "Je n'ai pas envie de débattre avec le PS, je n'ai pas envie de polémiques parce que ça nous affaiblit", a-t-il dit, invitant les socialistes à "regarder les avancées" et à "sortir de leurs propres débats". (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant