France-Valls n'a aucune inquiétude pour l'aéroport de Toulouse

le , mis à jour à 10:54
0

PARIS, 2 juillet (Reuters) - La disparition de Mike Poon, l'un des actionnaires du consortium chinois qui a racheté 49,99% des parts de l'Etat dans le capital de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, n'est pas inquiétante pour l'avenir de l'aéroport, estime Manuel Valls dans une interview à la Dépêche du Midi publiée jeudi. Mike Poon, co-fondateur de Friedman Pacific Asset Management, société membre du consortium, a annoncé sa démission le 17 juin et n'a pas donné signe de vie depuis. Selon le quotidien South China Morning Post, qui cite des sources connaissant bien le groupe, son nom aurait été cité dans une enquête pour corruption menée auprès de l'une des compagnies clientes de Calc, China Southern Airlines. Prié de dire s'il jugeait cette absence inquiétante, le Premier ministre français, qui doit se rendre à Toulouse ce jeudi avec son homologue chinois Li Keqiang, répond : "A aucun moment !" "La société concernée [Friedman Pacific Asset Management] n'a que des liens indirects avec le consortium chinois qui a acquis une partie du capital de l'aéroport", a souligné Manuel Valls. "Par conséquent, ceci n'affecte en rien le fonctionnement de Toulouse-Blagnac. L'État garde également des moyens de contrôle pour veiller à ce que les objectifs d'intérêt général soient respectés." "Grâce à l'ouverture de son capital, l'aéroport continue donc à investir, à améliorer les services offerts aux passagers, à attirer les meilleures compagnies aériennes", a-t-il poursuivi. "Il contribue ainsi à l'attractivité de la métropole toulousaine et de toute sa région." Le consortium chinois Symbiose a été choisi en décembre dernier pour prendre une participation de 49,9% dans l'aéroport de Toulouse, sixième aéroport français. D'autres aéroports régionaux verront prochainement leur capital ouvert au privé: Lyon et Nice, dont la privatisation a été votée en février par les députés français. (Marine Pennetier, édité par Gilles Guillaume)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant