France-Valls contre la proportionnelle intégrale aux législatives

le
5

PARIS, 7 décembre (Reuters) - Manuel Valls s'est déclaré opposé dimanche soir au remplacement du scrutin majoritaire à deux tours par un scrutin proportionnel intégral pour les élections législatives en France. Le Premier ministre a en revanche renvoyé au chef de l'Etat la responsabilité d'instaurer une dose de proportionnelle, tout en insistant sur les difficultés d'une telle mesure promise par François Hollande pendant sa campagne présidentielle de 2012. "Introduire une dose de proportionnelle, c'est un engagement du président de la République, c'est à lui de le décider", a-t-il dit sur France 2. "C'est compliqué à faire, parce qu'il faut que ça rencontre l'assentiment de la plupart des formations politiques et, surtout, ça nous obligerait à redécouper toutes les circonscriptions." Quant à la proportionnelle intégrale, ce serait "une sacrée responsabilité que je ne souhaite pas que nous prenions", a ajouté le chef du gouvernement. "Cela ferait rentrer 150 ou 180 députés Front national à l'Assemblée nationale (...). Et puis, surtout, cela rendrait le pays totalement ingouvernable et ça, je crois que c'est une voie que nous ne pouvons pas prendre." (Emmanuel Jarry, édité par Elizabeth Pineau)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lemonon1 le lundi 8 déc 2014 à 07:26

    à la proportionnelle: pas de mariage homo, pas d'Europe , plus de 35 heures,....etc...En un mot le gouvernement du peuple par le peuple !Mais ça on ne le veut pas chez nos énarques ! Ils veulent une vraie révolution!

  • idem12 le lundi 8 déc 2014 à 06:47

    ben contre la démocratie en fait mais ça on avait bien compris déjà...

  • LeRaleur le lundi 8 déc 2014 à 00:27

    Ben voyons, la proportionnelle, le grand serpent de océanique.

  • 2445joye le dimanche 7 déc 2014 à 22:02

    Un grand démocrate, qui ne veut pas prendre le risque que la représentation du pays soit conforme aux voeux des électeurs!

  • M9035148 le dimanche 7 déc 2014 à 21:43

    fais donc des vrais réformes .... sacré Valls