France-Valls concède une "erreur" sur les impôts

le
4

PARIS, 31 mars (Reuters) - La gauche a fait l'erreur de ne pas avoir agi plus vite sur les impôts, a estimé mardi Manuel Valls, soulignant que plusieurs années de hausses des prélèvements obligatoires avaient "étouffé" l'économie et généré de "la colère". Le Premier ministre a plusieurs fois évoqué depuis son arrivée à Matignon il y a un an une hausse de la fiscalité de 60 milliards d'euros depuis 2011 -- 30 milliards décidés avant l'élection de François Hollande en 2012 et 30 milliards ensuite. Depuis début 2014, le gouvernement mise sur des baisses des charges des entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité pour doper leur compétitivité et a commencé à réduire les impôts directs de certains ménages avec la suppression, cette année, de la première tranche d'imposition sur le revenu. Manuel Valls, dont le gouvernement exclut tout nouveau prélèvement pour satisfaire aux règles européennes de maîtrise des déficits, a concédé mardi matin que la gauche n'avait pas pris en compte assez vite cette problématique. "La plus grosse erreur, c'est peut-être de ne pas avoir intégré encore plus rapidement, mais notamment depuis trois ans, la question de l'impôt", a-t-il dit sur RMC et BFM TV. "Je pense que la hausse cumulée des impôts depuis des années, et la droite y a pris une part très importante, a créé un effet de ras le bol qui a étouffé l'économie française pour les entreprises, et qui a mis très en colère les Français", a-t-il ajouté. "C'est pour ça que nous sommes en train de corriger cette erreur", a encore le Premier ministre, évoquant à la fois le pacte de responsabilité et la mesure de baisse de l'impôt sur le revenu qui doit concerner neuf millions de ménages. (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le mardi 31 mar 2015 à 11:01

    Trop d'impôt tue l'impôt. Ils commenceraient à comprendre ce qu'un gosse comprend de suite? Pour l'instant ce n'est que Valls qui comprend, le "plus à droite" de la gauche.

  • M4981842 le mardi 31 mar 2015 à 10:14

    Bien résumé M940878 .... Toi tu paies, ton voisin se la coule douce pour une poignée de cerises de moins, elle est pas belle la vie ?

  • M4905181 le mardi 31 mar 2015 à 10:07

    Que M. VALS demande aux classes moyennes si elles se sont aperçues de la baisse de l'impôt.? Que des paroles , La France est à l'arrêt , si amélioration il y a c'est uniquement grâce : à la baisse de l'Euro et du pétrole, des taux bas voir des taux négatifs mais que se passera t il si ces trois éléments se modifient à la hausse , ce sera la catastrophe , quant au chômage , enlever les centaines de milliers d'emplois aidés ????? La France rejoint à petits pas la Grèce .

  • M940878 le mardi 31 mar 2015 à 09:54

    ils ont rackettés les classes moyennes , seulement 48% des français paient l'IR , tout le monde doit payer dès le premier euro gagné , allocs et aides comprises

Partenaires Taux