France-Valls accuse Sarkozy de "courir derrière l'extrême droite"

le
13
    PARIS, 8 décembre (Reuters) - Manuel Valls a accusé mardi 
Nicolas Sarkozy de "courir derrière  l'extrême droite" après le 
refus des Républicains de créer un front pour le second tour des 
élections régionales qui pourrait voir le Front national 
remporter au moins deux régions.  
    Le PS a appelé les électeurs de gauche à voter pour les 
candidats du parti Les Républicains (LR) dans trois régions 
susceptibles d'être remportées par le FN dimanche soir.  
    Les Républicains ont de leur côté validé la stratégie de 
Nicolas Sarkozy qui écarte tout retrait ou fusion des listes 
pour faire barrage au Front national.  
    "Je regrette la position de Nicolas Sarkozy, ce 'ni-ni'", a 
dit le Premier ministre à son arrivée à l'Assemblée nationale où 
devait se tenir une réunion du groupe des députés socialistes.  
    "Quand on a été président de la République, quand on est 
chef d'un parti, on prend ses responsabilités", a-t-il souligné. 
"On fait des choix, on ne court pas derrière l'extrême droite et 
le Front national, on est au clair, on ne met pas au même niveau 
la gauche et l'extrême droite". 
    "Moi je ne me mettrai jamais au même niveau la droite 
républicaine et l'extrême droite, mais à lui ses problèmes, moi 
je suis clair", a-t-il conclu.  
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6445098 le mardi 8 déc 2015 à 12:33

    pour le censeur (que j'embrasse très fort) : les électeurs socialistes doivent être enchantés de n'avoir aucun représentant au sein des conseils régionaux des régions concernées par cette désertion. leurs votes n'ont donc servi à rien. si la droite avait fait la même chose, les électeurs LR auraient toujours pu voter FN!

  • M6445098 le mardi 8 déc 2015 à 12:28

    tiens, bel06 s'est rebaptisé surfer-1.

  • M6445098 le mardi 8 déc 2015 à 12:14

    pour le censeur : pauvre Valls, en pleine panique après s'être investi personnellement dans cette campagne contre le FN plutôt que pour son propre parti. peu de gens à droite seraient prêts à voter PS, beaucoup préféreraient voter FN... en outre, les consignes des appareils politiques parisiens n'ont gère d'effet, sauf pour quelques montons de panurge. bref, débrouilles-toi tout seul comme un grand au lieu de quémander de l'aide.

  • mary2776 le mardi 8 déc 2015 à 12:14

    le pov petit il n a rien compris le bateau u.m.mp.s. coule ila ouvert la voie d eau ces socialos sont en dessous de toutil va falloir qu ils arretent d ignorer 6 millions d électeurs On sent la fin de leur règne ces politicards qui ns ont mené à la faillite

  • M7097610 le mardi 8 déc 2015 à 12:11

    valls ferait mieux de demissionner au lieu de dire n'importe quoi et d'envoyer les militants PS à la casse

  • jope57 le mardi 8 déc 2015 à 12:08

    Un capitaine quittant le bateau PS qui coule, quelle honte et quelle lâcheté vis à vis de ses électeurs.D'ou l'état de notre FRANCE aujourd'hui.Vive MARINE et vive la FRANCE.

  • jmh2 le mardi 8 déc 2015 à 12:06

    Pour remettre de l'ordre dans le paysage politique français, il y a un moyen simple: demander un extrait de casier judiciaire.Et s'il n'est pas vierge, interdit à vie de faire de la politique nationale ou locale.Cela ferait le ménage d'un seul coup!!!

  • M8942153 le mardi 8 déc 2015 à 11:58

    Ils ont fait de la politique, pris des décisions soi-disant pour le bien de la France, je ne vois aucun bien apparaître, seulement la misère qui s’amplifie, les fondements de notre société dilapidés, nos us et coutumes mis à mal … voir disparaître.

  • M8942153 le mardi 8 déc 2015 à 11:58

    Ces socialistes qui n’ont pas su voudraient maintenant empêcher d’autres de faire à leur place : quelle fumisterie !Ces mêmes toujours qui veulent fausser le paysage politique Français par des manipulations pour conserver la médiocrité au pouvoir des régions.Il n’y a plus aucune morale, les soi-disant bien-pensants sont devenus des mécréants, ne respectent plus les lois qu’ils ont eux-mêmes bénéficiées.

  • M8942153 le mardi 8 déc 2015 à 11:58

    Ils sont élus par la population, seulement élus, quand ils y sont ils croient être les maîtres du monde.Aujourd’hui, sanctionné par l’électorat, les Français seraient devenus fous, à leurs yeux la grande majorité des Français serait devenu fou !Ces socialistes qui sont devenus des dictateurs voudraient imposer leur veto, coûte que coûte empêcher certains élus de prendre les manettes alors qu’ils seront loyalement élus.