France-Une vidéo montre un manifestant molesté, l'IGPN saisie

le
1
    PARIS, 24 mars (Reuters) - L'Inspection générale de la 
police a ouvert jeudi deux enquêtes administrative et judiciaire 
après la diffusion sur internet d'une vidéo montrant un policier 
asséner un coup de poing à un jeune homme en marge des 
manifestations étudiantes contre la réforme du Code du travail, 
a-t-on appris de source policière. 
    "On a vu circuler la vidéo, l'IGPN n'est pas restée 
inactive", dit-on de même source. 
    Sur les réseaux sociaux, le jeune homme à qui le coup est 
porté est présenté comme un manifestant près du lycée 
Henri-Bergson, dans le nord-est de Paris. 
    Il apparaît d'abord couché sur un trottoir, entouré de trois 
policiers qui le relèvent. L'un d'eux le saisit et un autre lui 
assène un coup de poing dans le haut du corps. 
    Le syndicat étudiant Unef a dénoncé jeudi la "répression 
policière". 
    "L'Unef a depuis le début de la mobilisation condamné les 
débordements à la marge des manifestations mais rappelle que la 
violence policière est intolérable", peut-on lire dans un 
communiqué. 
    Le syndicat lycéen Fidl fustige dans un communiqué "des 
agissements qui ne sont pas dignes des forces de l'ordre", tout 
en "condamn(ant) fermement toutes les violences qui ont pu se 
manifester aujourd'hui aux abords des défilés, notamment les 
casseurs venus infiltrer les cortèges lycéens." 
    Plusieurs milliers d'étudiants et de lycéens ont manifesté 
jeudi, à l'appel de l'Unef mais aussi des syndicats lycéens UNL 
et FIDL, contre le projet de loi présenté dans la matinée en 
conseil des ministres.   
 
 (Simon Carraud avec service France, édité par Sophie louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 9 mois

    Comme Boutin ! Pas de raison qu'il y ait une différence de traitement... Sans compter que cette population est entrainée...