France : une reprise encore timide

le
5
Après un passage à vide au printemps, la consommation a redémarré cet été, confirmant son rôle moteur pour l'économie. (© DR)
Après un passage à vide au printemps, la consommation a redémarré cet été, confirmant son rôle moteur pour l'économie. (© DR)

Les enquêtes de conjoncture sont unanimes : la croissance nulle de l’économie française au printemps, après un premier trimestre en fanfare (+0,7%), n’aura été qu’un accident de parcours. Les indicateurs pointent tous dans le sens d’une amélioration, certes lente. Insensible au stress estival autour de la croissance mondiale, le climat des affaires est passé en octobre au-dessus de sa moyenne de long terme (100), à 101 points. Une première depuis août 2011 !

À l’exception du bâtiment, tous les secteurs (industrie, services, commerce de gros et de détail) tirent le moral des patrons vers le haut. Les enquêtes auprès des directeurs d’achat (PMI) sont ancrées en zone d’expansion (au-delà de 50) dans le secteur manufacturier et surtout dans les services. Enfin, la confiance des ménages a atteint en septembre son plus haut niveau depuis près de huit ans, avant de légèrement refluer en octobre (-1 point, à 96). 

Production en dents de scie

Du côté des données d’activité, le tableau est contrasté. D’un côté, la consommation qui affiche une progression de 0,7% sur l’ensemble du troisième trimestre. De l’autre, la production manufacturière continue d’évoluer en dents de scie. Elle a rebondi de 2,2% en août, après un trou d’air en juillet (-1,3%). 

Ces chiffres ont permis aux économistes d’affiner

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le jeudi 5 nov 2015 à 18:32

    Comment attirer les industriels internationaux dans un pays où les syndicalistes menacent la justice (Air France), te où un tribunal peut condamner un patron à reprendre les ouvriers licenciés. Les investisseurs ont du mal à comprendre.

  • JUFRABRE le jeudi 5 nov 2015 à 18:15

    M1961 : celui qui a le plus fait exploser le chômage depuis 20 ans, ce n'est pas Hollande.... Un peu d'histoire récente peut remettre les "pendules" à l'heure... Par contre, ce n'est pas avec Hollande que le chomage va baisser, ni avec qui que ce soit d'autre, d'ailleurs. Le chômage est trop utile, pour le moment, pour niveler salaires et prestations sociales vers le bas. Quand ces opérations seront (grâcement) accomplies, alors alors "on" pourra créer des emplois...mais pas trop.

  • M1961G le jeudi 5 nov 2015 à 17:48

    hollande défend la décroissance , alors c'est normal . vert + ps = catastrophe . que va laisser hollande à la france . hollande est le patron des chômeurs .

  • M6816885 le jeudi 5 nov 2015 à 17:44

    timide ; timorée ; certes mais bien la , pas trop tot

  • milano12 le jeudi 5 nov 2015 à 17:32

    mascarade