France-Une centaine de policiers envoyés en renfort à Calais

le
0

LILLE, 23 octobre (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé l'envoi d'une centaine de policiers supplémentaires à Calais pour faire face à la tension dans la ville causée par l'afflux de migrants. Dans un entretien au site du journal La Voix du Nord publié mercredi soir, le ministre déclare : "J'ai décidé de renforcer encore ces effectifs à compter d'aujourd'hui, par l'envoi de 100 policiers et gendarmes supplémentaires, dont 70 en permanence 24h/24 pour sécuriser le port, et 30 autres pour sécuriser le centre-ville." Cette annonce est intervenue quelques heures après une nouvelle tentative des migrants de pénétrer de force dans des camions se dirigeant vers le port de Calais. "Il y aura donc à partir d'aujourd'hui à Calais au total 450 policiers et gendarmes mobilisés, ce qui est exceptionnel pour une circonscription de police de 75 000 habitants, mais totalement justifié compte tenu de la situation", a ajouté Bernard Cazeneuve. Environ 200 migrants ont tenté mercredi soir de prendre d'assaut des poids lourds sur une bretelle d'autoroute d'accès au port de Calais. Ils ont été repoussés par les forces de l'ordre, présentes en nombre en raison de la tension persistante. Le ministre a aussi annoncé des travaux pour sécuriser la zone portuaire ainsi qu'une réponse "humanitaire, sanitaire et d'accès aux droits pour les migrants". "L'Etat prend ses responsabilités, dans le respect des décisions de justice. Nous faisons en sorte que les campements illégaux cessent. L'hébergement des personnes vulnérables, femmes et enfants, sera renforcé. Les demandes d'asile seront traitées rapidement et les demandeurs hébergés sur tout le territoire national", a dit le ministre. Depuis plusieurs semaines, les migrants tentent de se glisser dans les poids lourds dans l'espoir de pouvoir passer en Grande Bretagne. Ils sont environ 1.500, selon la préfecture et la police, un nombre en augmentation depuis le début de l'été, ce qui entraîne des tensions entre nationalités et des luttes pour le contrôle des zones où se regroupent les migrants. (Pierre Savary, édité par Tangi Salaün) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant