France-Une branche du FLNC met en garde l'Etat islamique

le
0
    AJACCIO, 28 juillet (Reuters) - Une branche dissidente du 
Front de libération nationale corse (FLNC) a menacé jeudi l'Etat 
islamique de représailles en cas d'attaque contre le peuple 
corse, prévenant que toute agression serait suivie d'une 
"réponse déterminée sans état d'âme".  
    Deux jours après l'attaque lancée contre l'église de 
Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), revendiquée par l'EI, 
le FLNC du "22 octobre" s'adresse au groupe djihadiste dans un 
communiqué transmis à Corse Matin.  
    "Votre philosophie moyenâgeuse ne nous effraie pas", écrit 
le groupe à l'adresse des militants de l'EI. "Sachez que toute 
attaque contre notre peuple connaîtrait de notre part une 
réponse déterminée sans aucun état d'âme". 
    Le groupe appelle également les musulmans de Corse de 
"prendre position en manifestant à nos côtés contre l'islam 
radical (...) en nous signalant des dérives que vous 
constateriez chez des jeunes désoeuvrés, tentés par la 
radicalisation". 
    S'adressant à l'Etat français, il estime que les autorités 
auraient une "part importante de responsabilité" si "un drame 
devait se produire chez nous" car l'Etat "connaît les salafistes 
en Corse".  
    Le FLNC du "22 octobre", qui revendique 250 attentats depuis 
sa création en 2002, a annoncé début mai sa démilitarisation et 
demandé au gouvernement une solution politique négociée pour la 
question corse. 
 
 (Service France, avec Marine Pennetier à Paris, édité par Yves 
Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant