France-Une aide à l'embauche dans les PME présentée le 18/01

le
2
    PARIS, 4 janvier (Reuters) - Une nouvelle aide à l'embauche 
dans les petites et moyennes entreprises sera présentée le 18 
janvier, a annoncé lundi François Hollande, pour qui l'urgence 
de faire reculer le chômage s'accroît à 16 mois de l'élection 
présidentielle. 
    Le chef de l'Etat, qui fera à cette date ses voeux au 
Conseil économique, social et environnemental, avait évoqué de 
telles aides lors de ses voeux télévisés du 31 décembre. 
  
    Le gouvernement a déjà créé en juin une aide de 4.000 euros 
pour l'embauche d'un premier salarié, en contrat à durée 
indéterminée ou en contrat à durée déterminée de plus de douze 
mois, entre le 9 juin 2015 et le 8 juin 2016. 
    "Je demande au gouvernement de me présenter dans les 
prochains jours un dispositif exceptionnel, c'est-à-dire pour un 
temps limité, destiné à inciter à l'embauche dans les PME", a 
dit lundi François Hollande lors ses voeux au gouvernement, dont 
le texte a été transmis aux médias. 
    "J'en présenterai les éléments de manière précise lorsque je 
serai devant le Conseil économique, social et environnemental, 
c'est-à-dire avec les partenaires sociaux", a-t-il ajouté, un 
rendez-vous prévu le 18 janvier. 
    Le quotidien Les Echos évoque lundi une prime forfaitaire 
"de l'ordre de 1.000 à 2.000 euros" sur les nouvelles embauches 
de salariés peu qualifiés, une information que l'Elysée n'a pas 
voulu commenter. 
    Quant aux futures 500.000 formations supplémentaires pour 
les demandeurs d'emploi, dont le financement sera lui aussi 
précisé le 18 janvier, François Hollande a expliqué lors de ses 
voeux au gouvernement qu'"il faudra que nous redéployions les 
moyens, notamment ceux de la formation professionnelle". 
    La formation de 500.000 chômeurs coûtera "vraisemblablement" 
environ un milliard d'euros, un chiffre cité par Les Echos, a 
déclaré lundi le secrétaire d'Etat aux Relations avec le 
Parlement, Jean-Marie Le Guen.      
    François Hollande a fait de la baisse du chômage une 
condition pour se présenter à la présidentielle de 2017. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • thoma657 le lundi 4 jan 2016 à 17:36

    2 300 000 euro de masse salariale et de charges sociales pour 22 personnes. Les charges sociales représentent 30% de cela soit 690 000 euro. Si elles baissent de 25 %, j'embauche 2 personnes pour mon développement. est-ce que quelqu’un peut expliquer à F HOLLANDE comment nous fonctionnons ?

  • bernm le lundi 4 jan 2016 à 17:12

    On reste dans la logique PS: augmenter les charges pour donner plus d'aides a l'embauche. Et si on baissait plutot les charges et laissaient les entreprises prosperer?