France-Un vaccin anéantit l'allergie aux acariens sur les souris

le , mis à jour à 15:40
1

NANTES, 20 mai (Reuters) - Des chercheurs nantais ont annoncé avoir testé avec succès sur des souris un vaccin "anéantissant totalement" l'allergie aux acariens, une découverte qui pourrait changer la vie des deux à trois millions de Français touchés par cette pathologie. "On a réussi à supprimer complètement la réactivité des bronches, il n'y a plus rien.. Les résultats sont drastiques", a déclaré à Reuters le professeur Antoine Magnan, pneumologue au CHU de Nantes et chercheur à l'Inserm (Institut national de la recherche et de la santé médicale). Il a piloté l'équipe de recherche à l'origine de ces travaux publiés en collaboration avec l'Inra (Institut national de la recherche agricole) dans la revue américaine spécialisée Journal of Allergy and Clinical Immunology. Ce vaccin, mis au point avec des chercheurs de l'université de Vienne (Autriche), a été injecté sur des souris rendues volontairement asthmatiques. Il s'est montré particulièrement efficace sur les deux principaux types d'acariens présents dans les literies et moquettes des maisons. "A priori, il est plus efficace qu'une simple désensibilisation, et comporte moins d'effets secondaires", note également l'enseignant-chercheur nantais. "Cela pourrait vraiment changer la vie des enfants et des jeunes adultes, qui sont les plus touchés par les allergies aux acariens." La mise au point d'un vaccin humain pourrait toutefois nécessiter encore "une dizaine d'années" de recherches. "Si on prévient l'asthme mais qu'on empêche par la même occasion des réactions immunitaires bénéfiques, il ne sera peut-être pas développé", met en garde Antoine Magnan, qui souligne aussi que des doutes subsistent encore sur l'efficacité du vaccin à long terme. La découverte a toutefois été qualifiée par l'Inserm comme une "option thérapeutique très intéressante pour enrayer la progression de l'asthme", des études supplémentaires étant nécessaires chez l'animal avant de pouvoir envisager les premiers essais thérapeutiques chez l'homme. L'asthme concerne 8 % de la population française, soit près de 5 millions de personnes. Quelque 70 % des asthmes sont d'origine allergique, la plupart étant dus aux acariens. (Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 20 mai 2015 à 16:04

    stallergene a baisser !