France-Un salarié contaminé sur le site nucléaire de Cadarache

le
0
    MARSEILLE, 4 juillet (Reuters) - Un salarié a été contaminé 
par des radiations sur un chantier de démantèlement au sein du 
centre de Cadarache (Bouches-du-Rhône) du Commissariat à 
l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), a annoncé 
lundi l'installation nucléaire.    
    "Le suivi médical (...) a révélé une dose reçue supérieure 
au quart de la limite réglementaire annuelle sans toutefois 
dépasser cette dernière", a précisé le CEA dans un communiqué. 
     De même source, on souligne que le salarié à reçu une dose 
supérieure à 5 millisievert (mSv) mais inférieure à la limite 
annuelle tolérée de 20 mSv. 
    Le millième de Sievert est l'unité permettant d'évaluer 
l'effet biologique consécutif à l'absorption d'une dose 
radioactive. A titre de comparaison, la radioactivité naturelle 
moyenne en France et par personne s'élève à 2,4 mSv par an, 
selon l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).  
    Ce salarié d'une entreprise sous-traitante a reçu cette dose 
par inhalation lors de la réfection d'un sas séparant deux zones 
de travail au sein de l'installation. 
    La suspicion d'exposition, identifiée lors d'un contrôle 
médical périodique le 28 avril, a été confirmée le 23 juin et le 
CEA a proposé à l'ASN de classer cet incident au niveau 1 de 
l'échelle INES, qui en compte 7.  
    L'incident s'est produit au sein d'une unité à l'arrêt 
depuis juin 2008, qui est depuis en phase active 
d'assainissement et de démantèlement.    
    Cadarache est un des dix centres de recherche du CEA. 
Implanté sur la commune de Saint-Paul-Lez-Durance 
(Bouches-du-Rhône), il s'agit de l'un des plus importants 
centres de recherche et développement technologiques pour 
l'énergie en Europe.  
 
 (Jean-François Rosnoblet, édité par Myriam Rivet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant