France-Un onzième mort dans le TGV accidenté en Alsace

le
0

STRASBOURG, 15 novembre (Reuters) - Un des passagers de la rame d'essai du TGV Est accidenté samedi près de Strasbourg a succombé à l'hôpital à ses blessures, portant à onze le nombre de personnes décédées, a indiqué, dimanche, le parquet de Strasbourg. Quatre blessés étaient toujours en situation d'urgence absolue dimanche, selon la même source. Les travaux de relevage de la rame ont débuté dimanche alors que les services de secours recherchaient toujours cinq éventuels disparus parmi les 49 personnes ayant théoriquement pris place à bord du train. Celui-ci effectuait un parcours d'essai entre Saverne et Strasbourg, sur la nouvelle ligne à grande vitesse de la deuxième phase du TGV Est qui doit entrer en service en avril 2016. Les six wagons ont quitté les voies dans une courbe située au passage d'un pont, sur la commune d'Eckwersheim, juste avant que la LGV rejoigne le réseau classique, en amont de la gare de Strasbourg. La rame est tombée en se fracassant cinq mètres plus bas, dans un champ pour la partie avant, dans le canal de la Marne au Rhin s'agissant de la motrice arrière. Outre les techniciens de la SNCF, des membres de leur famille et des "invités" avaient pris place à bord. La section de recherche de la gendarmerie de Strasbourg a été chargée de l'enquête. Outre les causes de l'accident, lié à une vitesse excessive, selon les premières constatations, elle devra déterminer dans quelle mesure la présence de ces passagers supplémentaires était réglementaire. "On n'était pas dans le cadre d'une circulation touristique mais bien d'une circulation d'essais, ce qui requiert des procédures spécifiques pour faire monter des gens dans la rame", a dit à Reuters un porte-parole de la compagnie ferroviaire. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant