France-Un local du PS vandalisé, une vengeance pour Fraisse ?

le
0

RENNES, 1er décembre (Reuters) - Les locaux du Parti socialiste à Carhaix (Finistère) ont subi des dégradations volontaires dans la nuit de dimanche à lundi, une possible vengeance pour la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, a t-on appris auprès du PS et des gendarmes. Outre des vitres brisées et les traces d'un engin inflammable de type cocktail Molotov, les murs portaient l'inscription "vengeance pour Rémi", en référence au jeune homme tué lors d'une manifestation sur le site du barrage de Sivens. "Nous condamnons ces actes avec la plus grande fermeté. Aucune revendication ne peut justifier la dégradation de locaux et surtout l'utilisation d'engins pouvant provoquer des incendies", a déclaré dans un communiqué Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS. Christian Troadec, maire de Carhaix, qui avait annoncé début novembre son intention de donner le nom de Rémi Fraisse à une rue de la ville en hommage au militant écologiste, a également condamné ces dégradations dans un communiqué. Le sigle ARB, également tagué sur les murs du local, renvoie à l'Armée révolutionnaire bretonne, une organisation indépendantiste responsable d'attentats à l'explosif dans les années 1970 mais aussi à un nouveau groupuscule baptisé Argad Résitance Bretonne, Argad signifiant "à l'attaque" en breton. Argad a revendiqué des dégradations sur des bâtiments publics ces dernières années. (Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant