France-Un islamiste présumé déféré en vue de sa mise en examen

le
0
    PARIS, 20 mars (Reuters) - Un extrémiste islamiste présumé, 
soupçonné d'avoir voulu commettre des actions violentes en 
France, a été déféré dimanche devant un juge antiterroriste en 
vue de sa mise en examen dans la journée, a-t-on appris de 
source judiciaire. 
    Youssef Ettajouar, 28 ans, et trois autres personnes fichées 
comme lui pour leur appartenance à l'islam radical, dont une 
femme, sa compagne présumée, avaient été interpellés et placés 
en garde à vue mercredi.   
    La garde à vue des trois autres personnes a été levée, 
a-t-on précisé de même source à Reuters.     
    Une enquête préliminaire visant ces quatres personnes avait 
été ouverte le 17 février pour "suspicion de passage à l'acte 
d'une action violente". 
    Youssef Ettajouar, un ressortissant Français, a déjà été 
condamné à cinq ans de prison pour avoir voulu se rendre en 2012 
en Syrie. Il était assigné à résidence depuis février dernier 
dans le cadre de l'état d'urgence. 
    Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a précisé 
mercredi dernier qu'il était soupçonné d'être en relation avec 
des membres de l'organisation de l'Etat islamique (EI). 
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant