France-Un élu corse, patron d'un cercle de jeu, mis en examen

le
0

AJACCIO, 18 septembre (Reuters) - Marcel Francisci, vice-président UMP du conseil général de Corse-du-Sud et directeur du cercle de jeu Aviation Club de France (ACF), a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire jeudi, a-t-on appris de source judiciaire. Une ouverture d'information vise depuis un an des infractions financières à l'ACF telles que le travail dissimulé, l'exercice illégal de la profession de banquier, l'abus de confiance et la complicité de recel. (voir ID:nL6N0RH3CD ). Après deux jours de garde à vue, Marcel Francisci, 45 ans, a été déféré jeudi avec trois autres personnes, deux croupières et un autre dirigeant qui étaient toujours devant la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) en début de soirée. Mardi, une commission rogatoire avait conduit à une dizaine de placements en garde à vue et à des perquisitions au sein de l'établissement, menées par les policiers du service central des courses et des jeux. Six personnes avaient ensuite été remises en liberté mais elles "pourraient être convoquées ultérieurement", a-t-on indiqué de source judiciaire. "La justice soupçonne l'existence d'une rémunération occulte de certains employés mais s'intéresse également à des augmentations de salaire depuis 2011", dit-on de source policière. Le parquet avait requis en fin de journée des placements sous contrôle judiciaire, des interdictions de fréquenter les cercles et des cautions de 10.000 à 500.000 euros pour les quatre personnes déférées, dont Marcel Francisci. "Cela n'a rien à voir avec le banditisme, la politique, on est allé trop vite, cent fois trop vite, M. Francisci s'est expliqué et des investigations sont en cours, on s'est laissé emporter par la fantasmagorie autour des cercles", selon Eric Dupont-Moretti, l'avocat de l'élu corse. L'avocat n'était pas en mesure jeudi soir de préciser le chef de mise en examen de son client. La fédération UMP de Corse-du-Sud n'a fait "aucun commentaire sur l'affaire en cours". Créé en 1907 à Paris, l'Aviation Club de France est l'un des plus importants cercles de jeu français. Depuis les années 1960, il est dirigé par la famille Francisci. Fermé temporairement, l'ACF, qui emploie 200 salariés pour un chiffre d'affaires de 23 millions d'euros, est l'un des quatre cercles de jeux de la capitale, où sept établissements ont été fermés depuis 2011. (Roger Nicoli)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant