France-Un agriculteur relaxé pour la destruction d'un portique écotaxe

le
0
    RENNES, 30 novembre (Reuters) - Un agriculteur a été relaxé 
mercredi en appel après avoir été poursuivi pour la destruction 
d'un portique écotaxe qui avait été incendié en novembre 2013 à 
Lanrodec dans les Côtes d'Armor, a-t-on appris auprès de la cour 
d'appel de Rennes. 
    Jo Baron, qui était défendu par Eric Dupond-Moretti, avocat 
de nombreuses célébrités, lors de l'audience en appel en octobre 
dernier, avait été condamné en première instance à trois mois de 
prison avec sursis et à verser 1,3 millions d'euros de dommages 
et intérêts à la société gestionnaire Ecomouv' et à l'Etat. 
    Il était notamment reproché à l'accusé d'avoir fourni des 
pneus usagés à des militants bretons pour incendier le portique 
écotaxe de Lanrodec dans le cadre du mouvement des Bonnets 
rouges qui protestait contre cette taxe poids lourd. 
    L'agriculteur a fait valoir devant la justice qu'il n'avait 
pas participé directement à la destruction du portique et avait 
du fournir les pneus usagés aux auteurs de l'incendie sous la 
contrainte. 
    En octobre dernier, six autres agriculteurs, poursuivis pour 
la destruction d'un autre portique écotaxe dans le Finistère en 
2013, ont été condamnés à verser plus de 520.000 euros à l'Etat. 
    Le principe de l'écotaxe a été définitivement supprimé le 18 
novembre dernier lors du vote sur le projet de loi de finances 
2017 à l'Assemblée.  
 
 (Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant